À la une

Grotte de La Vache : « La maison de Cro-Magnon » rouvre ses portes et rejoint le SESTA

today22 juin 2024 à 13h39 1

Arrière-plan
share close

En travaux depuis 2019, la grotte de La Vache, site emblématique du Val de Sos, vient tout juste de rouvrir ses portes au grand public. Située sur la commune d’Alliat, cette grotte devient la quatrième cavité gérée par le Service d’Exploitation des Sites Touristiques de l’Ariège (SESTA), comme l’indique son directeur Laurent Subra : « Dans le cadre d’une délégation de service public, la commune, propriétaire du site a confié au Département de l’Ariège, l’exploitation et la gestion de la grotte de La Vache, ainsi que son bâtiment d’accueil pour une durée de 9 ans ».

« l’un des plus importants gisements préhistoriques pyrénéens»

Si son nom lui vient de l’utilisation qui en a été faite durant les siècles passés, (un abri pour le bétail des fermiers d’Alliat), la grotte de La Vache a toutefois abrité des populations différentes. Baptisée « La maison des Cro Magnon »,  la caverne va permettre d’apporter des éléments complémentaires aux autres cavités du territoire, précise Laurent Subra, « A Niaux on peut aller voir les peintures, à Bédeilhac la géologie, seule la grotte de La Vache permet d’aborder l’habitat Magdalénien, c’est véritablement la maison des Cro Magnon ».  Fouillée dès 1860, cette caverne compte aujourd’hui parmi « les plus importants gisements préhistoriques pyrénéens », reprend Laurent Subra, dans la collection des grottes préhistoriques de l’Ariège, la grotte de la vache a cette particularité d’être un habitat Magdalénien, c’est un gisement de fouilles très riche qui a donné des centaines de milliers d’objets, d’ossements, qui permettent de retracer comment vivaient les Cro Magnons à l’époque des Magdaléniens ».

Aussi, devant son caractère remarquable, le ministère et l’encadrement du ministère de la culture ont décidé de procéder à des mesures exceptionnelles en emmurant le site. Complètement hermétique et fermée, la grotte de La Vache – bien qu’ouverte au public- est en partie obstruée : « Il y a des fenestrons pour la ventilation, et l’état de la grotte est suivi par un ingénieur spécialisé dans la climatologie des cavités, qui nous dit quoi faire ».

Vers une Grotte Musée souterraine

200 000 ossements d’animaux ou encore 300 aiguilles retrouvés dans ses murs font de cette grotte l’un des plus importants gisements préhistoriques pyrénéens. L’un des axes fort du site qui n’a pas échappé au SESTA qui compte bien mettre en lumière les collections et objets retrouvés dans la caverne. « Le projet du SESTA c’est de rebaptiser cette grotte comme une « grotte Musée », puisqu’on va pouvoir présenter ces objets magnifiques qu’on présentera sous forme de galerie d’art pour que le public puisse prendre la mesure de la richesse archéologique du lieu ». A ce titre, le Département de l’Ariège a prévu de consacrer 100 000 € dans le cadre d’un plan pluriannuel. « L’objectif est de rendre la grotte encore plus attractive pour les visiteurs, confie le SESTA, en enrichissant son offre pour en faire, un musée sous terre, une grotte musée ! ». Un projet qui devrait voir le jour en collaboration avec la commune d’Alliat et la DRAC Occitanie..

Après 5 ans de fermeture, le SESTA souhaite procéder à une réouverture progressive : « On s’est fixé 4000 entrées cette année, pour mesurer l’impact de la réintroduction du public sur le site archéologique, on se donne le temps, c’est un site fragile ».

La visite dure 1h15, prévoir une arrivée au moins 15 minutes avant. Les chiens ne sont pas autorisés durant la visite.  Plus de renseignements au 05 61 05 10 10 ou sur  www.sites-touristiques-ariege.fr

A lire aussi : Ariège.Travaux au col du Chioula : la RD 613 fermée à la circulation jusqu’au 26 juin

Écrit par: Stephanie Leborne

Rate it

0%