L'Info Pyrénées FM

Des rencontres entre programmateurs et artistes pour faire vivre la culture en Ariège

today12 juin 2023

Arrière-plan
share close
  • play_arrow

    Des rencontres entre programmateurs et artistes pour faire vivre la culture en Ariège Stephanie Leborne

Le conseil départemental a organisé un véritable speed dating de la culture pour mettre les artistes et les programmateurs locaux en relation.

En effet, le parc de la préhistoire et le centre culturel de tarascon-sur-Ariège ont été le théâtre d’une rencontre entre programmateurs et artistes, organisée par le service culturel du département. A cette occasion, une trentaine de compagnies de spectacles ce sont, pour certaines découvertes, et ont pu se présenter aux différents acteurs de la culture du département venus spécialement pour l’occasion.

Faire vivre la culture ariègeoise sur ses terres

 » On est parti du constat que nous avons aujourd’hui beaucoup de compagnies qui proposent des spectacles, mais bien souvent ne se produisent pas en Ariège et nous bien sûr, on veut que les gens qui créent des spectacles en Ariège soient diffusés en Ariège », a expliqué Pascal Allard directeur de la culture de l’éducation, du sport, de la jeunesse et du patrimoine au conseil départemental.

 Pour le metteur en scène, Guillaume Carrignon de la compagnie farfeloup, l’initiative est à saluer. « C’était vraiment chouette de pouvoir rencontrer tout ces gens, personnellement j’ai découvert un quart des compagnies présentes et j’ai apprécié que l’on puisse se mettre autour d’une table ».

Des présentations indispensables qui ont bien souvent du mal aboutir constate Pascal Allard: « Souvent les planètes ne sont pas alignées ou alors les dates ne correspondent pas. Donc l’idée c’était d’organiser un premier contact. Aujourd’hui, on avait invité 12 compagnies, on en retrouve 30 devant la porte. C’est pour nous un excellent retour »

Pass culture : seulement 12,5% du budget utilisé.

 Durant ces échanges, le pass culture (un dispositif mis récemment en place par l’État) a été abordé voire pour certains découverts.

 » Nous on n’était pas vraiment au courant que ça existait si ce n’est que par quelques intermédiaires sans vraiment savoir comment faire quoi faire et avec qui faire. Du coup, nous n’avons pas pu en profiter, les élèves n’ont pas pu en profiter, c’est un peu perdant perdant », reprend Guillaume de la compagnie farfeloup.

Lancé par le ministère de la Culture et de l’éducation en février 2019, le pass culture permet aujourd’hui dès le collège d’avoir accès à un crédit individuel ou collectif via l’établissement scolaire destiné aux activités culturelles: « Seulement 12,5% du budget de l’État destiné au pass culture a été utilisé alors que le budget du département au collégiens à quant à lui dépassé les 200000 euros », souligne Pascal Allard,: « on a eu des budgets aujourd’hui qui sont pour le département très utilisés alors que celui de l’Éducation nationale ne l’est pas assez. Des mises en relation sont également à faire de ce côté-là pour que les compagnies soient référencées »

D’autres rencontres prévues dans l’année 

« On imagine d’autres rencontres tout au long de l’année et pourquoi pas art par art pour qu’il y ait vraiment une émulsion qui se fasse dans notre département et que l’on deviennent véritablement une terre de culture. »

Stéphanie Leborne

Écrit par: Stephanie Leborne

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%