Tragique fait divers en Hautes-Pyrénées : deux professeurs assassinés.

A 55 ans, un professeur d’éducation sportive a été retrouvé mort dans son domicile à Pouyastruc, assassiné par arme à feu. A ses côtés, une professeure de français de 32 ans a aussi succombé à ses blessures. Un double homicide appelant à une large investigation.

Ce lundi 4 juillet, en fin d’après-midi, les gendarmes ont découvert une scène de crime particulièrement violente à Cami dou pichou (Pouyastruc). Alors que le propriétaire des lieux été déjà mortellement atteint par balles, la jeune femme a été retrouvée encore en vie aux abords de la maison. Sapeurs-pompiers et secouristes n’ont cependant pas eu le temps de la transférer au CHU de Purpan, ses blessures étant trop importantes. Ainsi, malgré les soins intensifs, elle a succombé à ses blessures.

Un crime encore incompris

Pouyastruc est donc un village sous le choc. Tous deux professeurs dans le collège de Desaix de Tarbes, ils étaient très appréciés de leur entourage. Une cellule de soutien psychologique sera notamment mise en place au sein l’établissement dans lequel les deux professeurs exerçaient. Aussi, un précieux événement de l’école a été tristement entaché par cette tragédie. Au moment même du crime, les élèves du collège de Desaix s’apprêtaient à se rendre à leur bal de fin d’année.

Les autorités ont alors déployé d’importants moyens de recherches pour ce drame restant incompris. Rapidement ralliés par la Section de recherche de Toulouse, les pelotons de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie (Psig) de Bagnère, Lourdes et Tarbes se sont engagés sur les pistes du criminel en fuite.

Si son identité n’est pas encore connue, un homme aurait été aperçu à moto, sur les lieux et à l’heure du crime. Encore en fuite, il est donc activement recherché. Ses motivations restent elles aussi ignorées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.