Crédit Photo : Frédéric Diaz

Tarascon-sur-Ariège : l’avenir des 9 employés toujours dans l’incertitude à Sabart Aluminium

Ce lundi 22 mars, une réunion a eu lieu entre les représentants syndicaux de l’entreprise et des élus du département pour discuter de la décision de la direction qui menace 9 emplois.

Quelques jours après la manifestation au rond-point du Sabart, à Tarascon-sur-Ariège, une session s’est déroulée hier entre élus et représentants syndicaux de Sabart Aluminium. Ainsi, étaient présents : le maire de Quié, de Tarascon-sur-Ariège, Alain Sutra, celui d’Arignac, Philippe Pujol également président de la communauté de communes du Pays de Tarascon. En outre, la député Bénédicte Taurine en passant par le sénateur de l’Ariège Jean-Jacques Michau, la présidente du département de l’Ariège Christine Téqui étaient aussi autour de la table, tout comme le vice-président de la région Occitanie Kamel Chibli. Ces derniers ont une nouvelle fois manifesté leur soutien aux employés de l’usine.

Ce vendredi, à 16h30, se tiendra une autre réunion au siège du conseil départemental de l’Ariège à Foix. Ainsi, le directeur du site Thierry Cavinato et Yun Xu, dirigeant de la société Jinjiang SAM et actionnaire principal de l’usine seront présents. « On espère que les autres solutions proposées pour éviter ces licenciements vont être entendues » explique Frédéric Diaz, délégué syndical de Sabart Aluminium. 

Soutien de la région 

Pour rappel, un projet alternatif avait été proposé le 12 mars dernier afin d’éviter la suppression de 9 emplois. Ainsi, ils proposent : un plan de départ volontaire des personnes proches de la retraite, mais aussi pour les salariés qui souhaitent quitter volontairement l’entreprise. Cette initiative est soutenue par Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, qui a tenu à rappeler « la mobilisation de la Région pour permettre un maintien du site et de l’emploi », dans un communiqué. Par ailleurs, elle appelle la direction à proposer un plan alternatif. « Je resterai particulièrement vigilante quant à leur devenir et à l’évolution du climat social » conclue-t-elle dans son communiqué.

Liliana Brel

Crédit Photo : Frédéric Diaz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.