SPORT : une cité du Rugby en 2026 au Stade Toulousain

La présidente du Conseil régional Occitanie, Carole Delga, a annoncé s’engager dans le projet de la Cité du Rugby qui doit voir le jour à l’horizon 2026, près du stade Ernest-Wilson. 

Portée par le Stade Toulousain ce dessein a pour but : de rassembler tous les rugbys dont la provenance vient de France ou du monde entier. Ainsi, toutes les formes du sport ovale seront mises à l’honneur tel que celui à XIII comme à XV. Ce projet a été demandé par l’ancien président du Stade Toulousain, Jean Fabre durant sa présidence. Mais il n’a jamais vu le jour. La demande a été réitérée par Didier Lacroix, actuel président du club.

Ce dessein est soutenu par le Département et Toulouse Métropole. Par ailleurs, les premières conclusions d’études devraient être livrées d’ici la fin de 2021. Ainsi, cela doit permettre de donner une idée du calendrier des travaux.

Pour Didier Lacroix, président du club ovale toulousain, il souhaite que la cité du Rugby voie le jour d’ici 2023, année de la coupe du monde. Pour rappel, le stadium de Toulouse accueillera 5 matchs (Japon / Amériques ; Nouvelle-Zélande / Afrique 1 ; Europe 1 / Vainqueur du tournoi final ; Japon / Océanie 1 ; Fidji / Vainqueur du tournoi final) pour la compétition qui se déroulera en France. 

La Cité du rugby ne sera pas sortie de terre d’ici la coupe du monde. En effet, elle est envisagée pour l’horizon 2026. Néanmoins, la construction de ce lieu sera évoqué temporairement durant le championnat.

Expérience d’immersion 

À l’heure actuelle, la taille de l’endroit et son contenu restent à déterminer. Par ailleurs, Carole Delga envisage la création d’un concours international d’architecture pour cet emplacement. Dans le détail, le bâtiment accueillera un musée dédié au Stade Toulousain. En outre, dans les pistes explorées : des espaces de jeux, salles de séminaire, restauration. Mais également un lieu destiné à la filière économique du sport. 

Pour plonger les visiteurs dans une expérience d’immersion complète, le président du stade Toulousain veut de la réalité augmentée, des techniques d’animations qui mettent en avant le jeu. Ainsi, des films et simulations ont déjà été présentés aux acteurs du projet.

Concernant le budget, celui-ci n’est pas encore dévoilé. Dans les semaines à venir, les personnes qui prennent part de manière active à ce dessein doivent se retrouver pour la répartition du financement.

Liliana Brel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.