Pyrénées-Orientales : manifestation ce lundi pour réclamer une égalité entre soignants et salariés du public et privé

Lundi 15 mars, à l’appel de la CGT Santé Action sociale, à Osséja, dans les Pyrénées-Orientales, au rond-point du PGHM, le personnel de l’Alefpa sera en grève pour revendiquer des actions au gouvernement pour l’égalité des soignants et salariés. 

« Tous les métiers du monde de la santé sont primordiaux. Ainsi, il est normal qu’une égalité salariale entre tous les agents et salariés du public et du privé existe », explique Nicolas Douillard, directeur des ressources humaines chez RONSARD. Les travailleurs du secteur médical du privé, se disent « oubliés du Segur » et réclament que l’augmentation de 183 euros prévue dans le cadre du Segur soit touchée par tous les acteurs du corps médical. À l’heure actuelle, seul les agents des hôpitaux publics bénéficient de cette hausse.

Par ailleurs, on retrouve d’autres revendications comme l’amélioration des conditions de travail et de vie, les moyens de protection ainsi que le matériel et les outils nécessaires pour exercer en toute sécurité. En outre, l’arrêt de toutes les fermetures de lits, de services, d’établissements et d’hôpitaux, et de la réouvertures et la création de structures.  Mais aussi, l’arrêt des plans d’économie dits « plans de retour à l’équilibre » qui sont jugés par les employés du médical comme « systématiquement originaire des suppressions de postes. » 

Une grève reconduite si rien ne change 

Malgré une négociation, les personnels du médical veulent « plus d’actes de la part du gouvernement. Si rien n’est fait et que de nouveaux appels nationaux à manifester sont émis, nous suivront » conclut, Nicolas Douillard.

Liliana Brel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.