Pyrénées : Le sable saharien de retour sur le massif

Image : Capture Twitter Guillaume Séchet Caméra du Cambre d’Az au début du mois de mars.

Une nouvelle remontée saharienne est attendue ce mercredi soir, l’épisode devrait durer quatre jours. C’est la quatrième fois depuis février qu’un tel phénomène touche certains secteurs de la région.

L’épisode a en réalité débuté hier sur la Région Occitanie, mais il devrait s’intensifier ce mercredi dans la soirée. Selon nos confrères de Météo Pyrénées, le phénomène va durer « jusqu’à vendredi au moins« . Cette remontée de flux va impacter plus particulièrement l’ouest du massif. Ce nouvel épisode aura sans doute des conséquences sur l’enneigement des massifs, déjà réduit avec les températures estivales actuelles.

« Un phénomène exceptionnel »

Le 5 et 6 février, entre le 22 et le 24 février, le 2 et 3 mars, c’est la quatrième fois en presque deux mois que les remontées sahariennes touchent l’Occitanie. Sur leur compte Twitter, Météo Pyrénées explique : « Une fréquence qui interpelle autant que l’ampleur de ces soulèvements notamment le 1er qui était exceptionnel dans nos montagnes… On retrouve ces épisodes 1 voire 2 fois par hiver mais 4 fois en 2 mois c’est exceptionnel« .

La pollution surveillée

« Les conditions météorologiques actuelles ne sont pas favorables à une bonne dispersion des particules dans l’air ambiant« , explique Atmo Occitanie. La concentration en particule va être particulièrement contrôlée ces prochains jours. On se souvient lors des derniers épisodes, la qualité de l’air s’était fortement dégradée. Pour l’heure, seuls les Hautes-Pyrénées ont été placés en rouge et qualité de l’air « mauvais » par Atmo Occitanie. L’association de surveillance a, en effet, prévu un épisode de pollution aux particules de suspensions (PM10). La préfecture devrait sans doute, comme en début de mois (l’écobuage avait été interdit dans les Haute-Pyrénées), mettre en place une procédure de gestion de l’épisode de pollution. Les autres départements de la région sont placés en qualité de l’air « dégradé ». La situation météorologique ne devrait pas évoluer demain, aucun changement n’est prévu pour ce jeudi 1er avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.