Crédit photo : Pixabay

Pollens : Des risques d’allergies élevés en Occitanie

Crédit photo : Pixabay

Si vous faites partie des 25% des Français à être allergique au pollen, les prochains jours devraient être compliqués pour vous, et notamment si vous habitez la région. En Occitanie, les risques d’allergies sont en effet élevés, voire très élevés selon les départements.

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) a mis à jour hier la carte de France de vigilance des pollens. Et le constat est sans appel, tous les départements du pays sont au minimum en risque élevé. L’organisme explique la situation par « les conditions anticycloniques et le temps plus chaud qui favorisent l’émission et la dispersion des pollens ». Pas d’exception pour l’Occitanie, où l’Aude et les Pyrénées Orientales sont même en risque d’allergie très élevés. On fait le point sur la situation selon votre département.

Ariège (09)

Les Ariégeois devront faire face à un risque d’allergie élevé pour les pollens de graminées. Ceux d’oseille, de plantain, de cupressacées et d’urticacées seront également présents mais à faible niveau.

Aude (11) et Pyrénées-Orientales (66)

Ces deux départements sont placés en rouge, à savoir en niveau d’allergie très important. Les personnes sensibles aux pollens de graminées devraient être en effet très gênés dans les semaines à venir. Mais ce ne sera pas les seuls, puisque les pollens de chêne et d’olivier présentent eux un risque d’allergie de niveau moyen à fort. Enfin on retrouvera aussi dans les deux départements des pollens d’urticacées, de plantain et d’oseille, avec un faible risque de réactions.

Haute-Garonne (31)

Comme partout ailleurs en France, le risque d’allergie aux pollens de graminées sera élevé. Quant aux autres types de pollens, celui du chêne pourra être gênant mais à niveau moyen, pendant que ceux d’oseille, du plantain, de cupressacées et d’urticacées présenteront des risques d’allergies faibles.

Hautes-Pyrénées (65)

Les habitants allergiques du département devraient être gênés par les pollens de graminées et de chêne. Dans une moindre mesure, on retrouve aussi les pollens d’oseille et de plantain, avec un risque d’allergie de niveau faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.