Perpignan : les musées fermés depuis lundi soir

Lundi, le tribunal administratif de Montpellier a suspendu l’exécution des arrêtés municipaux, autorisant l’ouverture des musées perpignanais, de Louis Aliot. La légalité des arrêtés sera examinée. En attendant, les quatre musées ont fermé, lundi soir.  

Un article bloquant les décisions du maire de Perpignan. Lundi, lors de l’audience, le juge des référés a rappelé les dispositions de l’article 45. Le Premier ministre avait ordonné la fermeture des lieux culturels, dont les musées et les théâtres, par l’article en question. Les « établissements de type Y : Musées, salles destinées à recevoir des expositions à vocation culturelle (scientifique, technique ou artistique, etc.), ayant un caractère temporaire » doivent rester fermés. Les musées de Perpignan font partie de la catégorie Y. 

France 3 Occitanie relève « les circonstances invoquées par la commune, tirées de la mise en place de protocoles sanitaires particulièrement stricts diminuant ainsi fortement le risque de transmission du virus dans ces établissements ou d’une évolution favorable du contexte sanitaire, si elles sont susceptibles de remettre en cause l’appréciation portée par le Premier ministre sur la fermeture de ce type d’établissement, ne permettent pas à un maire de procéder lui-même à cette ouverture. »

Louis Aliot défend ses intérêts

Lundi matin, le maire a plaidé seul devant le tribunal administratif de Montpellier. Les arguments donnés étaient le risque faible de contamination et le respect des distanciations. Une comparaison avec les métros parisiens a été faite à la sortie de l’audience, « c’est une situation bien loin de la promiscuité dans le métro parisien. »

« Il faut revenir à une logique. Il faut arrêter de faire peur aux gens. C’est une pandémie, c’est grave. Il faut apprendre à vivre avec. Et il y aura d’autres virus. Aussi, on ne va pas rester confiner toute notre vie. Et la culture ne restera pas confinée dans tous les cas » a-t-il ajouté pour finir de défendre ses intérêts.

Le maire fait donc appel à la décision du tribunal. Il annonce alors que Perpignan sera ouvert aux artistes dans les prochains jours avec une opération « L’art prend l’air ». Louis Alliot continue de persister dans sa lutte pour la culture. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *