Crédit photo : Pixabay

Occitanie : Un week-end placé sous le signe de l’archéologie

Crédit photo : Pixabay

Les Journées européennes de l’archéologie (JEA) ont pour objectif de sensibiliser le public à la richesse et à la diversité du patrimoine archéologique. Pour cette 12e édition, une soixantaine d’animations sont proposées en Occitanie. Découvrez le programme près de chez vous.

C’est le signe d’un retour à une vie plus normal : les événements reprennent peu à peu dans la région. À partir de vendredi, la préfecture d’Occitanie organise les Journées européennes de l’archéologie, un « rendez-vous incontournable » pour Étienne Guyot, préfet de région. Chaque année, collectivités territoriales et associations proposent, en lien avec les professionnels, un vaste programme d’animations pour faire découvrir au plus grand nombre l’archéologie. Les événements ouverts au grand public se dérouleront samedi et dimanche, le vendredi est réservé aux scolaires.

Des Villages de l’archéologie

Cette année, la préfecture organise deux villages pour faire découvrir l’archéologie. Ces derniers réunissent plusieurs acteurs de la recherche et de la valorisation en archéologie. Ces villages s’adressent aux grands comme aux petits :

  • À Toulouse (31) : au musée Saint-Raymond (ateliers et expositions) ;
  • À Nîmes (30) : Jardins de la Fontaine, Musée des Beaux-Arts, Musée de la Romanité, Museum d’Histoire Naturelle et de la Préhistoire, Office du tourisme et des congrès (ateliers, conférences, visites guidées, visites libres, projections et expositions).

Les Coulisses de l’archéologie

C’est une nouveauté pour cette 12e édition, les Coulisses de l’archéologie présentent des collections encore jamais dévoilées ou des lieux habituellement fermés aux publics. Ces visites se font sur réservations :

  • À Aurignac (31) : Musée de l’Aurignacien (visite des réserves du musée) ;
  • À Toulouse (31) : Atelier Gilles Tosello-Création-Graphique et Decodiffusion et au Museum de Toulouse (visite de la réplique de la grotte Cosquer et une visite des réserves du musée) ;
  • À Narbonne (11) : Musée Narbo Via (visite en avant-première des espaces professionnels du nouveau musée) ;
  • À Tautavel (66) : Musée de la Préhistoire de Tautavel (visite de l’atelier de moulage archéologique).

Les Balades

Soleil ou pluie, plusieurs animations sont prévues pour marcher dans les pas de l’Histoire. Trois balades ludiques sont proposées pour explorer les sites et paysages au regard des recherches archéologiques :

  • À Saint-Thibery (34) : La Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée propose un Rallye archéo sur son territoire ! Vous parcourez les sites archéologiques tout en résolvant les énigmes sur la thématique du basalte.
  • À Fajoles (46) : La Maison du Piage propose une balade commentée jusqu’au site préhistorique du Piage. Un guide vous accompagnera pour un voyage dans le temps jusqu’à 50 000 ans en arrière.
  • À Llauro (66) : La Commune de Llauro en partenariat avec L’Inrap propose de découvrir le Dolmen de Galuert. Situé au coeur de la région naturelle du Vallespir et du Conflent, les randonneurs accompagnés par des archéologues découvriront cette chambre funéraire et l’occupation de ce territoire au travers une randonnée sur les flancs des Aspres.

Les Spectacles

Pour cette 12e édition, plusieurs artistes ont été sollicités à travers l’Occitanie. Voici leur présentation par la préfecture :

  • À Mazères (09) : Au Musée d’Ardouin, la compagnie Millimétrée a pour mission de vous faire explorer les facettes ô combien différentes et passionnantes du gothique perdu ! Quel est donc le lien entre Alaric, Mary Shelley, la cathédrale d’Amiens et Siouxsie and the Banshees ? Du Moyen-Âge à nos jours, le terme « gothique » semble utilisé de tant de manières qu’on y perdrait son latin. Un seul mot d’ordre pour ce voyage : Soyons clairs obscurs !
  • À Sommières (30) : Au Château de Sommières, l’archéologie et le conte se croisent. Issues de notre patrimoine immatériel, les histoires posées à voix nue, seront dévoilées ou tues, selon le lieu de «déploration» créant avec le chœur une alchimie sans pareille pour toucher et faire rire aussi, pour nettoyer et nous permettre collectivement d’envisager de nouveaux possibles.
  • À Montans (81) : A Montans, venez découvrir la Cie Les Mythos • clowns pour de rire et mythologie (un tantinet) décalée – Le spectacle raconte l’histoire de ce bon vieux Zeus et de sa famille divinement déjantée. Or, dans un décor de Péplum aux manivelles récalcitrantes, on a beau s’appeler Zeus, on en perd tout de même un peu de sa splendeur olympienne !
  • À Loupian (34) : Au Musée gallo-romain – Villa Loupian, l’artiste Bruno Mercet en partenariat avec l’espace d’art contemporain, se plaît à pratiquer l’aller-retour temporel entre ses œuvres et
    les pièces présentes dans le musée, pour créer une sorte de décalage absurde visant à bousculer le sens que l’on porte à la lecture de son travail. A travers un jeu de piste teinté d’humour, Bruno Mercet a décidé d’incarner la figure de Romain Gallo le « mé-gallo », un pseudo artiste star engagé- dégagé rêvant d’Hollywood, d’enseigne commerciale…
  • À Puisserguier (34) : Dans la cour du Château de Puisserguier, une troupe médiévale présentera les activités du Moyen-Âge. Cuisine, combats… Les chevaliers de l’époque vous accompagneront pour une visite commentée du site.Vous rencontrerez Bérenger de Puisserguier, Guillaume de Minerve, le vicomte Trencavel, le vicomte de Narbonne et peut-être le Roi d’Aragon !

Des expositions

Si vous êtes plutôt pour les visites dans le calme, des collections permanentes présentant le patrimoine archéologique. Le public va pouvoir voyager au fil des siècles grâce à ces cinq expositions :

  • À Nîmes (30) : Au Museum d’Histoire naturelle et de Préhistoire de Nîmes, le public pourra découvrir l’exposition sur « Le Paléolithique » ainsi qu’une vitrine dédiée à l’Actualité de la recherche en Préhistoire « Les pierres taillées du site du Mas Vouland ».
  • À Lattes (34) : Au Musée Henri Prades – Lattara, l’exposition « Archéologie des Migrations » vous fera découvrir comment les humains ont quitté l’Afrique pour coloniser le reste de la Terre il y a au moins 2 millions d’années, et n’ont jamais cessé de parcourir la planète.
  • À Agde (34) : À l’Office du tourisme d’Agde, le public pourra découvrir l’incroyable histoire des “Esclaves oubliés de Tromelin” ; une histoire dans l’Histoire ! Un drame témoignant de la traite négrière et une fenêtre sur l’Histoire du XVIIIe siècle.
  • À Narbonne (11) : Au musée Narbo Via, venez découvrir la cité romaine de Narbo Martius au travers d’une collection exceptionnelle de 1 300 œuvres dont 760 fragments de monuments funéraires exposés dans un immense mur modulable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.