Crédit photo : Pixabay

Occitanie : Première région Bio de France

Crédit photo : Pixabay

Avec 11 977 exploitations en 2020, en hausse de 11 % sur an, l’Occitanie est la première Région Bio de France. En dix ans, les surfaces bio d’Occitanie ont été multipliées par plus de trois.

La région bénéficie d’un panel varié de produits bio. Comme l’explique le « Plan Bi’O 2018-2020 : Produire, Consommer, Vibre Bio en Occitanie » : « Les départements centraux sont plus marqués par une production céréalière tandis que l’élevage se concentre dans les zones de montagne. Les départements côtiers bénéficient quant à eux d’un climat méditerranéen particulièrement favorable à la viticulture, l’oléiculture, les fruits et légumes d’été, et les plantes à parfum, aromatiques et médicinales« . De ce fait, les surfaces cultivées bio ont été multipliées par plus de trois et couvrent aujourd’hui 500 000 hectares, c’est plus du quart de surface bio nationale. L’Occitanie revendique d’ailleurs la 1re place des régions françaises pour les vins, céréales, lait, viandes, pêches, abricots et miels.

La stratégie de conversion des terres

Les surfaces en conversion ont augmenté de 10 % en 2020, pour atteindre près de 120 000 hectares. Un plan a été mis en place pour soutenir les agriculteurs souhaitant adopter l’agriculture biologique avec Le « Plan Bi’O 2018-2021 : Produire, Consommer, Vibre Bio en Occitanie ». Ainsi, les professionnels disposent de plusieurs outils dont le « Pass Expertise Bio », qui les accompagnent dans la conversion. Il est utilisé chaque année par 80 à 100 agriculteurs.

Du bio au lycée

L’alimentation était la grande cause régionale en 2018 pour l’Occitanie. Chaque année, 25 millions de repas sont servis dans les 192 restaurants scolaires des lycées de la Région, soit 157 000 repas quotidiens. Dans cette perspective, le programme « L’Occitanie dans mon assiette » a été lancé avec un double objectif : un approvisionnement de proximité et favoriser les circuits courts afin d’améliorer la qualité des repas des élèves. Les lycées qui, grâce à cette démarche, soutiennent et développent l’activité des producteurs d’Occitanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.