Crédit photo : emmer.com.ar

Occitanie : l’ouverture des doses aux plus jeunes

Crédit photo : emmer.com.ar

Tandis que la campagne s’accélère dans notre région, certaines doses inutilisées pourront être administrées à tous les majeurs. C’est l’annonce qu’a faite le président Emmanuel Macron, qui ouvre cette possibilité dès le 12 mai.

Selon une enquête réalisée par Santé publique France, les intentions de vaccination des jeunes sont en nette progression depuis quelque temps. Si le mois de mars enregistrait seulement 36 % de 18 à 24 ans qui comptaient recevoir une dose, ils sont actuellement 55 % à répondre positivement. Cette hausse soudaine peut s’expliquer par la concrétisation du projet « pass sanitaire ». Ce dernier permettra de se rendre dans les festivals et autres occasions de rassemblement, assez fréquentés de cette tranche de la population. Mais ce n’est pas la seule raison qui motive ce changement.

L’utilisation de doses supplémentaires

Le chef de l’état l’admet, la France a connu des difficultés d’approvisionnement. S’ajoutant à ce fait, la confiance dans l’efficacité du vaccin n’est pas des plus fortes après l’épisode AstraZeneca. Certaines doses ne trouvent donc pas toujours preneur. De cette manière, la déclaration du président officialise un moyen d’éviter le gaspillage, qui était déjà en place de manière officieuse à travers tout le pays. Vous pourrez profiter de ce dispositif dès mardi, si des doses sont disponibles de la veille au lendemain.

Comment en profiter ? 

À Toulouse, Cléa nous confie avoir utilisé la base de données Keldoc : « il me semblait important d’ouvrir en avance la vaccination aux plus de 18 ans sur des créneaux qui n’ont pas été pris ». Du haut de ses 22 ans, et ne souffrant pas de comorbidité, elle a rapidement trouvé un rendez-vous pour sa première injection. Sur cette plateforme, elle nous explique pouvoir sélectionner le vaccin de son choix, avant de recevoir un mail qui liste les informations à suivre et qui fournit tous les documents nécessaires. La jeune étudiante rajoute que selon elle « plus nombreux nous serons à être vaccinés, plus vite nous sortirons de ce tourbillon ».

Vous pouvez également contacter directement les centres de vaccination près de votre domicile, vous inscrire sur CovidList ou bien d’autres plateformes qui répertorient les doses libres. C’est le cas de Chronodose, développé par le data scientist Guillaume Rozier, qui sera rapidement mis en état de marche. 

La course contre la montre de l’ARS Occitanie 

Une grosse livraison de produits devrait arriver prochainement dans notre région. L’objectif est clair : il faut accélérer la cadence. Cette semaine, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Occitanie veut établir un nouveau record de vaccinations, dans le cadre de l’opération « tous sur le pont ». Le but est de stimuler la demande en vaccin, alors que les indicateurs sont au vert : le taux d’incidence moyen de l’Occitanie est en baisse de 32 % chaque semaine. Toutefois, malgré ces bons résultats, les autorités appellent au maintien des gestes barrière.

Emma Le Fortier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.