Occitanie : Les 8 listes déclarées pour les élections régionales

Depuis ce lundi 17 mai à 12 h, le top départ est officiellement lancé pour les élections régionales en Occitanie. 8 listes ont été déposées en préfecture. Elles s’affronteront les dimanches 20 et 27 juin. Plus de 4,1 millions d’électeurs sont appelés aux urnes dans la région, ils devront élire 158 conseillers régionaux, pour un mandat de six ans.

Avec près de 6 millions d’habitants, l’Occitanie est aujourd’hui la cinquième région de France la plus peuplée. Née en janvier 2015 par la loi sur la délimitation des régions, l’Occitanie regroupe les anciens territoires de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon avec 4 454 communes. C’est le 4 janvier 2016 que l’entité administrative est officiellement lancée après les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015. Carole Delga était élue présidente du Conseil régionale d’Occitanie grâce à sa victoire au second tour avec 44,81 % face à Louis Aliot (33,87 %), actuel maire de Perpignan et Dominique Reynié (21,32 %), directeur général de la Fondation pour l’innovation politique.

8 listes déposées en préfecture

Huit candidats sont en campagne à travers les 72 724 km2 que compte l’Occitanie. Ce sont trois listes de moins qu’en 2015. Voici les 8 candidats, classés par ordre alphabétique :

  • Malena Adrada, professeure des écoles, est tête de liste « Faire entendre le camp des travailleurs » (LO) ;
  • Jean-Luc Davezac, originaire du Gers, est tête de liste « Occitanie écologiste et citoyenne » (OPN-RES) ;
  • Carole Delga, présidente PS sortante, est tête de liste « L’Occitanie en commun » (PS-PCF-PRG-PP-MRC-GRS) ;
  • Jean-Paul Garraud, député européen depuis 2019, est tête de liste « Rassembler l’Occitanie » (LDP-RN) ;
  • Antoine Meurice, élu d’opposition à la mairie de Toulouse, est tête de liste « L’Occitanie naturellement » (EELV-G°s-GÉ-CÉ-PA-RPS-MEI-POC) ;
  • Myriam Martin, conseillère régionale et porte-parole d’Ensemble ! est tête de liste « Fédération populaire en Occitanie » (LFI-PG-E!-GDS-NPA) ;
  • Aurélien Pradié, député de la 1re circonscription du Lot, est tête de liste « Du courage pour l’Occitanie » (LR-UDI-LC) ;
  • Vincent Terrail-Novès, maire de Balma (31) est tête de liste « Nouvel Élan occitan » (majorité présidentielle – divers centre).

Aucun membre du gouvernement, ministre ou secrétaire d’État, est candidat sur une liste en Occitanie.

Répartition dans l’hémicycle

158 sièges sont à pourvoir au sein du Conseil régional d’Occitanie. La répartition se fait par département :

  • 4 sièges pour l’Ariège ;
  • 10 sièges pour l’Aude ;
  • 8 sièges pour l’Aveyron ;
  • 20 sièges pour le Gard ;
  • 38 sièges pour la Haute-Garonne ;
  • 5 sièges pour le Gers ;
  • 31 sièges pour l’Hérault ;
  • 5 sièges pour le Lot ;
  • 2 sièges pour la Lozère ;
  • 6 sièges pour les Hautes-Pyrénées ;
  • 12 sièges pour les Pyrénées-Orientales ;
  • 11 sièges pour le Tarn ;
  • 6 sièges pour le Tarn-et-Garonne.

En 2015, la gauche (PS-EELV-FDG) avait remporté 93 sièges, l’extrême droite (RN) 40 sièges et la droite (LR-UDI-MoDem) avait récupéré 25 sièges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.