Crédit photo : Pixabay

Occitanie : Des formations express pour l’hôtellerie-restauration

La Région s’allie avec Pôle Emploi pour mettre en place des formations de réentraînement aux métiers de l’hôtellerie-restauration. Dès ce mois-ci, il vous est possible de profiter de ces stages, qui concernent un secteur très spécifique. 

C’est officiel, les Français pourrons mettre les pieds sous les tables des restaurants et cafés dès le 19 mai. Après les scènes de retrouvailles que nous avons dernièrement pu observer au Royaume-Uni, cette date laisse entrevoir une possible vague de clients pour les professionnels français. Leur nouveau défi : répondre à la demande, en mobilisant anciens comme nouveaux salariés. 

Un manque de personnel

« Je sais combien ce mois de mai est important et attendu pour nos professionnels de l’hôtellerie – restauration, qui après une longue période d’incertitude vont pouvoir reprendre leurs activités » dira la présidente du conseil de la Région, Carole Delga. En effet, la crise sanitaire n’a pas épargné ce secteur : chômage partiel, licenciements, fermetures… La date du 19 mai apparaît pour certains comme la lumière au bout du tunnel. Seul obstacle, les licenciements successifs qui ont entraîné un manque de personnel, tout comme un manque d’entraînement. Ce dispositif est ainsi à destination des demandeurs d’emplois qui ont déjà une expérience dans ces domaines.

L’opération « zoom métier »

Afin d’assurer un retour d’activité dans les meilleures conditions possibles, ce mécanisme propose des cessions d’une à deux semaines maximum. Elles offrent une préparation accélérée, afin d’être opérationnel et pouvoir être embauché au plus vite. Parmi les emplois concernés : les cuisiniers et commis de cuisine, le service d’étage ou bien encore les réceptionnistes. Pour plus d’informations, il ne vous reste plus qu’à contacter votre conseiller Pôle Emploi.

« Les équipes Pôle emploi en Occitanie sont pleinement mobilisées aux côtés de celles du Conseil régional » assure Thierry Lemerle, Directeur régional Pôle emploi Occitanie. Toutefois, si ces anciens demandeurs d’emploi vont pouvoir accéder au secteur, d’autres l’ont quitté définitivement. Sur ce début d’année 2021, ce sont ainsi 30 000 personnes qui ont changé de métier, selon les chiffres de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière (UMIH).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.