Mirepoix : Le béal recouvert d’une épaisse couche d’huile

Crédit photo : Jonathan

Lundi 24 mai à Mirepoix, la rivière Béal s’est habillée de couleurs inhabituelles. À la surface de l’eau, une couche d’huile dérive depuis maintenant plusieurs jours, au grand désespoir des riverains. 

Selon une habitante, cet ancien canal est d’ordinaire un havre de paix. Il représente un espace reliant la cité médiévale aux rives de l’Hers, auquel de nombreuses fonctions ont été données : amener l’eau dans la ville, irriguer les jardins ou bien encore faire tourner ses différents moulins. Jusqu’à cette semaine, personne ne lui connaissait celle de déchèterie. La rivière a pourtant pris une couleur orangé, depuis qu’un individu y a déversé des huiles de friture, par l’intermédiaire du pluvial qui rejoint la place municipale. Pour Élisabeth, une riveraine, c’est après un week-end chargé pour les restaurateurs que le sinistre a eu lieu. « On aurait dit le Gange » s’exclame-t-elle. 

Crédit Photo : Jonathan
Crédit photo : Maithé Glévard

Des conséquences diverses

La plaque d’huile s’étend maintenant sur 40 mètres de long. Les résultats de l’incident  : des animaux pataugeant au milieu d’olives et une odeur très désagréable qui se dégage du mélange. Pour les propriétaire des terrasses alentours, ce n’est donc pas le moment d’installer un transat pour profiter du soleil. Élisabeth nous raconte avoir contacté différents services pour régler ce problème, à l’image de la mairie de Mirepoix. Cette dernière nous assuré que tout est mis en œuvre pour retrouver la personne derrière ses agissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.