Crédit photo : Pixabay - Viviane6276

Lauragais : Une boulangerie change « pain au chocolat » en « chocolatine » pour ses clients

Crédit photo : Pixabay – Viviane6276

L’éternel débat entre « pain au chocolat » et « chocolatine » fait encore parler de lui. Cette fois-ci, c’est à Montgiscard, en Haute-Garonne, que la bataille a été relancée. Les clients de la nouvelle boulangerie de la ville se sont étonnés du « pain au chocolat » employé par l’enseigne nationale.

L’histoire, racontée par nos confrères de la Voix du Midi Lauragais, remonte au début du mois de mars, où une nouvelle boulangerie Marie Blachère s’implante à Montgiscard. À l’ouverture, les clients s’étonnent de la mention « pain au chocolat » devant les viennoiseries. La nouvelle prend de l’ampleur sur le groupe Facebook Entraide Baziège Ayguesvives Montgiscard, où certains clients se sont étonnés de ne pas voir marquer « chocolatine ».

Ce débat existe depuis plusieurs décennies et il n’est pas prêt d’être réglé. Sur la page Facebook, qui regroupe près de 1 700 personnes, certains internautes s’amusent de la situation, quand d’autres prennent le sujet très au sérieux. Ils n’ont pas hésité à se renvoyer la balle concernant l’appellation.

Intervention de Marie Blachère

Dans les colonnes de la Voix du Midi Lauragais, Laurie Noël, gérante de la boulangerie Marie Blachère de Montgiscard, explique : « le siège de Marie Blachère étant à Avignon, l’entreprise a choisi d’user du terme « pain au chocolat » pour l’ensemble de ses magasins à travers l’hexagone.  » Mais le coup de gueule des habitants du lauragais n’est pas passé inaperçu. Les clients peuvent désormais trouver des présentoirs « chocolatine ». Une « volonté de l’entreprise de répondre en local à chaque client », pour la gérante.

Les boulangeries Marie Blachère toulousaines pourraient elles-aussi changer la formulation de leurs viennoiseries chocolatées.

L’Occitanie divisée, l’origine expliquée

L’expression ne fait pas l’unanimité en Occitanie. D’une part, les Haut-garonnais et les Ariégeois plébiscitent la « chocolatine » quand les Catalans utilisent « pain au chocolat ». La naissance de la viennoiserie remonterait au 19e siècle, autour de 1830. C’est le boulanger autrichien Auguste Zang qui aurait importé en France les premières viennoiseries. On retrouve parmi elles, le « Schokoladencroissant« , en allemand le « croissant au chocolat ». C’est la sonorité de « Schokoladen » qui aurait donné le mot « chocolatine ».

En 2018, 10 députés Les Républicains avaient défendu un amendement visant à promouvoir le mot « chocolatine ». Il avait pour but de « valoriser l’usage courant d’appellation due à la notoriété publique ». Un amendement rejeté par l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.