Image d'illustration // Crédit photo : Kuruma33

L’Ariège élabore son plan pour sa transition énergétique

Il a quelques jours, les plans d’actions concernant les enjeux du développement des énergies renouvelables pour le département ont été présentés. Ces plans ont ensuite été soumis au débat puis au vote des Conseillers Départementaux, réunis en séance plénière. 

La préfète de l’Ariège Sylvie Feucher et la présidente du conseil départemental de l’Ariège Christine Tequi, ont co-présidé en début de semaine dans l’auditorium des forges de Pyrènes à Montgailhard, une assemblée. Le but : débattre et présenter une stratégie au sujet des énergies renouvelables dans la région.

« En Ariège, le potentiel de développement des EnR (énergies renouvelables ndlr ) est important », souligne le département dans un communiqué. Pour ce faire, avec leurs Plans Climat Air Énergie Territoriaux ( Couserans et Vallée de l’Ariège) 4 EPCI (établissement public de coopération intercommunal) représentant 70% de la population, s’inscrivent dans une stratégie de territoire à énergies positives d’ici 2050. Une récente étude menée de par le SDE (Syndicat Départemental de l’Énergie) 09, révèle « d’un potentiel développement des EnR bien réel avec +88% de production, notamment en photovoltaïque. Mais aussi dans d’autres EnR encore peu ou pas assez exploitées comme l’éolien, la géothermie, la métallisation, le solaire thermique. »

Stratégie du « système énergétique » 

Pour mener à bien ce projet, trois axes prioritaires sont proposés. Le premier consiste à réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre sur le patrimoine départemental. Pour ce faire, l’achat de matériels informatiques durables, l’élaboration d’un schéma départemental des aires de covoiturage pour permettre la diminution des déplacements motorisés. D’autres actions sont également proposées sur cette première action.

Le deuxième axe veut favoriser le développement des énergies renouvelables à celui de l’énergie fossile et nucléaire. 

Le troisième est un pacte de transition autour de valeurs partagées. Ainsi, les acteurs et partenaires qui souhaitent faire avancer leur territoire vers un modèle plus respectueux devront : « respecter des équilibres écologiques et la préservation de la ressource. Par ailleurs, la société doit être informée et solidaire. En outre, il faut un développement harmonieux des territoires. Enfin, il est nécessaire d’avoir une gouvernance partagée de la ressource « , énumère le département dans son communiqué. 

Liliana Brel

Image d’illustration // Crédit photo : Kuruma33

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *