Météo Pyrénées

Hautes-Pyrénées : un feu en pleine montagne

Les pompiers des Hautes-Pyrénées ont été appelés ce mercredi vers 16h pour un feu aux abords de la commune de Salles. Une intervention qui a duré plusieurs heures.

L’incendie s’est déclaré en milieu d’après-midi sur la commune de Salles, près d’Argelès-Gazost, dans les Hautes-Pyrénées. C’est en plein coeur de la zone Natura 2000 que le départ de feu a été enregistré. La zone particulièrement difficile d’accès a rendu la tâche difficile aux secours. Ils ont pour cela été accompagnés par un hélicoptère de la gendarmerie pour permettre une reconnaissance aérienne et guider les pompiers. 13 véhicules ont aussi été nécessaires.

Deux chantiers distincts

Le nuage de fumée était impressionnant (comme nous le montre la photo ci-dessus de Météo Pyrénées). Il y avait deux chantiers distincts. L’intervention des pompiers a permis de sauver plusieurs dizaines d’hectares comme l’indiquent le SDIS 65 à Pyrénées FM :

« Sur le premier chantier, 25 hectares ont brûlés et 25 autres ont été préservés grâce à l’action des secours. Sur le deuxième, là aussi, 25 hectares ont brûlé. Sur ce second feu, un névé sur le haut d’une crête a stoppé la propagation des flammes« .

C’est donc près de 50 hectares qui ont brûlés sur cette zone de Natura 2000.

Une intervention compliquée

Ce feu qui s’est déclaré en pleine montagne a rendu difficile le travail des pompiers. La nuit et le brouillard n’ont pas facilité non-plus l’avancée des secours. Les pompiers sont restées sur place toute la nuit. L’intervention a pris fin ce jeudi aux alentours de 10 heures. Forte heureusement, aucune victime n’est à déplorer. L’origine de l’incendie n’est pas encore connue.

Alerte pollution toujours en cours dans les Hautes-Pyrénées

L’incendie, qui s’est déclaré en pleine période aux particules fines, pose question. Depuis le 3 mars et au moins jusqu’à ce vendredi 5 mars, les Hautes-Pyrénées (comme l’Ariège, la Haute-Garonne et les Pyrénées-Orientales) sont en alerte pollution. La préfecture du département avait pris un arrêté interdisant « l’incinération de végétaux sur pied (écobuage) et le brûlage à l’air libre des sous-produits agricoles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.