Grève des enseignants en Occitanie pour lutter contre les conditions de travail difficiles

Une mobilisation nationale pour les professeurs de toutes les écoles, allant de la maternelle à l’Université, se déroule dans les villes de la région Occitanie. Les enseignants, infirmières, étudiants, parents d’élèves se sont retrouvés pour défiler dans la rue. L’appel a été lancé par six syndicats, la CGT, la FSU, la FO et Sud.

Les conditions de travail sont de plus en plus difficiles, depuis l’arrivée de la pandémie. Les professeurs alternent entre les cours audiovisuels et présentiels pour les classes de pratiques obligatoires. De nombreux étudiants vivent difficilement leurs années d’école. Les manifestants dénoncent le manque de moyens, de remplaçants et l’absence d’écoute de la part du gouvernement. Un plan d’urgence est réclamé. 

Des regroupements dans les villes

Dès 10 h 30, à Perpignan, le premier cortège s’est retrouvé devant le Castillet. A Montpellier, la manifestation a débuté en début d’après-midi. La police a déclaré 1.000 personnes sur la place de la Comédie, à 14 h. A Toulouse, entre 1.300 et 2.000 personnes manifesteraient. A Foix, les professeurs de sports se sont rassemblés devant le collège Lakanal. Ils ont entamé la démarche par une flashmob. 100 personnes se sont mobilisées. 

Eléonore Ester

Crédit Photo : iStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *