Espagne : Suppression des péages, l’autoroute qui permet de traverser la Catalogne devient gratuite le 1er septembre

Dès le mercredi 1er septembre, deux autoroutes espagnoles bien connues des habitants de la région, deviendront gratuites. Un mouvement enclenché en 2018 par le gouvernement de Pedro Sanchez. Au 31 décembre, plus aucune voie rapide du pays ne sera payante.

J-8 avant des économies pour votre porte-monnaie, si vous avez l’habitude d’emprunter l’AP-7 pour circuler en Espagne. Le gouvernement de Pedro Sanchez avait annoncé en juin 2018 le non-renouvellement de nombreuses concessions d’autoroutes. Un changement de taille après 50 ans d’exploitation privée. Près de chez nous, la bascule avait déjà été effectuée le 1er janvier 2020 : l’AP-7 a été rendue gratuite entre Tarragone et Alicante. Le 1er septembre, la mesure s’élargit entre la frontière et Barcelone.

Une bonne et une mauvaise nouvelle

La suppression du péage à la frontière entre la France et l’Espagne au Boulou doit permettre des économies : un trajet entre La Jonquera et Barcelone coûte 15,85 € de péage, il sera gratuit à partir de mardi prochain. La mauvaise nouvelle est que le trafic devrait logiquement s’intensifier. Les automobilistes qui empruntaient les axes secondaires pour éviter le péage vont sans doute se rabattre sur l’AP-7, maintenant gratuite. « L’autoroute de la Méditerranée » était empruntée par environ 35 000 véhicules par jours en 2020 pour rallier Girona, Barcelone, Tarragona et València. Un chiffre en baisse par rapport à 2019 (49 473) à cause de la pandémie mondiale.

Des solutions en réflexion

Le gouvernement espagnol réfléchie depuis plusieurs mois à un nouveau système de financement pour assurer l’entretien des 12 000 kilomètres de voies rapides. Les autorités veulent également faire payer les pollueurs. Un texte devra être voté au Parlement avant la fin de l’année 2023 pour être appliqué dès 2024. Il faudra aussi rembourser les « futurs-ex » actionnaires : Albertis de Florentino qui détient l’Ap-7 et président du Real Madrid, touchera cette année 1,3 milliard d’euros de pénalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.