Espagne : tests PCR obligatoires

Le gouvernement espagnol a prolongé l’état d’alerte sanitaire. La situation durera jusqu’au 9 mai et s’appliquera sur tout le pays. L’Espagne est l’un des pays européens les plus touchés par la propagation du covid-19. Le ministère de la Santé dévoile que 796 cas pour 100.000 personnes ont été confirmés, durant les 14 derniers jours. 

Quelle mesures pour l’Espagne ? 

L’état d’alerte est valable pour l’ensemble du territoire, excepté les îles Canaries. Le site gouvernemental annonce la mise en place d’un couvre-feu de 23 h à 6 h, la possible restriction des entrées et sorties des provinces, et la limitation de groupe à 6 personnes. La capacité d’accueil dans les lieux de cultes est définie par la commune.

Le pays oblige les voyageurs provenant d’un des 65 pays à risque (dont la plupart des pays européens), à fournir un test PCR négatif, inférieur à 72 heures, pour entrer sur le sol espagnol. Par voix aérienne ou maritime, un formulaire est à remplir.

L’Espagne est la deuxième destination touristique mondiale, après la France. Depuis, la pandémie, le chiffre de visiteurs d’étrangers a baissé de 70 % en 2020, selon l’INE. Les secteurs touristiques et hôteliers sont fortement impactés. Un demi-million de chômeurs et 750.000 personnes au chômage partiel sont déclarés, selon France 3 Occitanie.  

Eléonore Ester

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *