Contrôle des tests PCR à la frontière espagnole

Les contrôleurs se sont placés à la barrière de péage du Boulou de l’A9, lundi. Les forces de l’ordre vérifient les tests PCR des arrivants de l’Espagne. Pour laisser passer les automobilistes, le test doit être négatif et inférieur à 72 heures. Cette mesure a été décidée par le gouvernement français, vendredi. 

En cas de non-présentation d’un test valide, les voyageurs s’acquittent d’une amende de 135 euros par personne. Après le paiement, les passants peuvent continuer leur route et entrer en France. Les seules cause qui permettent de renvoyer un automobiliste étranger est le résultat du test et de la nationalité. S’il est positif et que sa santé le permet, le voyageur étranger est renvoyé en Espagne. 

Les dérogations identiques à l’Andorre 

Pour certains utilisateurs du réseau routier, présenter un test négatif n’est pas demandé. Les chauffeurs routiers, les travailleurs transfrontaliers, les résidents de moins de 30 km de la frontière en sont dispensés. 

Eléonore Ester

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *