Changement au cœur des villes : Limoux et Mirepoix en transformation.

De la route de Chalabre au quartier de la Foire, les chantiers de Limoux se succèdent. Pendant ce temps, un nouveau plan de circulation est expérimenté à Mirepoix. Alors que ces deux villes engagent chacune des projets de modernisations différents, leur deux passés historiques réapparaissent de façon étonnement comparable. Une occasion de renouer avec leur héritage.

Près de deux ans après le début du grand projet de réhabilitation du centre de Limoux, les engins de démolitions ne semblent pas encore être au repos. A présent, c’est le quartier de la Foire qui fera face à d’importantes rénovations. Les rues vétustes du plus ancien quartier de la ville se verront à leur tour transformées, pour répondre au projet de revalorisation du patrimoine de la municipalité.

Nouvelle étape limouxine après 1000 ans d’histoire

Un patrimoine donc qui se veut aussi riche qu’ancien, puisque ce quartier a traversé plus de 1000 ans d’Histoire. Ancien carrefour de la civilisation gallo-romaine puis fief de la communauté cathare, les ruelles de Limoux sont l’héritage de célèbres mouvances historiques du sud-ouest. Prénommé quartier de la foire pour son lien évident avec cet ancien lieu de rencontre, tous les types de marchandises limouxines pouvaient s’y échanger à travers les siècles. Si la ville a connu un premier succès de par son industrie drapière dès le XIVe, elle s’enrichira davantage grâce aux activités liées à la chaussure et à la vigne. Encore aujourd’hui, il est possible de déguster la célèbre blanquette dans ses rues, même en transformation.

De fait, un jardin végétalisé et un récupérateur d’eau vont intégrer le quartier de la Foire, afin d’inscrire le cœur de ville dans un respect de l’environnement et du patrimoine.

Récente découverte piétonne du vieux Mirepoix

En Ariège aussi les centres-villes bougent. A son tour, Mirepoix tente de réhabiliter de son centre avec un nouveau plan de circulation dès ce 7 juillet. L’objectif est de privilégier les déplacements piétons et préserver un cœur historique tout aussi foisonnant. Avec la fermeture de la rue Mal-Clauzel aux abords de la cathédrale et l’inversion du sens des rues de l’Evêché et du Petit Couvert, les nuisances devraient être réduites et la sécurité davantage assurée.

Un apaisement certainement judicieux lorsqu’il s’agit de découvrir les recoins de cette cité datant du Haut Moyen-Age. Autre bastion cathare d’influence, Mirepoix est notamment connu pour avoir été une ville ouverte au commerce et à la production textile. L’admirable Cathédrale gothique témoigne également de son apogée au XIVeme siècle, une époque propice à l’embellissement de la ville et qui contribuera à son rayonnement actuel.

Après avoir traversé de multiples époques et de s’être imposées comme citées d’influence, ces deux villes continuent d’évoluer, perpétuant leur héritage et favorisant la vie de leurs ruelles. Ces travaux engagés promettraient d’avantageux changements. Ce sera donc à suivre, sur Pyrénées fm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.