Cerdagne : Le Train jaune raconté par un historien

Le Train Jaune est devenu au fil des années un transport incontournable de la Cerdagne et des Pyrénées-Orientales. Depuis plus d’un siècle, il transporte des dizaines de milliers de voyageurs chaque année. L’historien Jean-Louis Blanchon nous fait (re)découvrir ce monument historique.

C’est chez lui, à Palau-de-Cerdagne (66), que Jean-Louis Blanchon nous a accueilli pour parler de l’histoire du Train Jaune. Et avant de revenir sur son histoire, écoutez dans quel but, il a été construit :

La ligne complète a été achevée en 1927, pourquoi autant de temps ? :

En 1909, les travaux du Train Jaune ont été endeuillés à la suite d’un accident qui aura coûté la vie à six personnes. Récit :

Plusieurs hommes ont contribué à la création du Train Jaune, notamment Emmanuel Brousse :

Quand on est lit des ouvrages sur le Train Jaune, on voit souvent l’expression « Prouesse Technique » utilisée, pourquoi ? :

Sa plus grande spécificité c’est sa couleur, le jaune. Il est d’ailleurs appelé aussi le Canari. Une couleur choisie probablement pour rappeler les couleurs du drapeau catalan :

Au-delà du service public que rend le train, es-ce qu’aujourd’hui ce n’est pas plutôt devenu une attraction touristique ? :

Jean-Louis Blanchon, nous livre une anecdote historique, pendant la guerre, sur le Train Jaune :

Et pour terminer, une anecdote personnelle :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.