Crédit photo : image d'illustration. • © JC Tardivon/MaxPPP

Catalogne : Ce qu’il faut savoir avant de passer la frontière

Crédit photo : image d’illustration. • © JC Tardivon/MaxPPP

Depuis le dimanche 9 mai, l’Espagne a mis fin à certaines de ses restrictions concernant la lutte contre la Covid-19. En Catalogne, le couvre-feu n’est plus en vigueur mais le test PCR pour rentrer sur le sol espagnol est toujours obligatoire.

La destination étant très populaire, les habitants de notre région attendaient avec impatience de pouvoir se rendre sur le sol espagnol. Que ce soit pour un week-end ou pour une visite express, c’est maintenant chose possible. Après l’annonce de la fin de l’état d’urgence en Espagne, le dimanche 9 mai, les déplacements interrégionaux comme internationaux sont autorisés. Nous faisons le point sur les étapes à suivre. 

Un adoucissement des mesures sanitaires

Tandis que la France offre doucement plus de liberté à ses citoyens, le processus est accéléré chez notre voisin hispanique. En effet, il est d’ores et déjà possible de vous asseoir en terrasse pour profiter d’un repas ou d’un verre au soleil. Cette mesure est active depuis fin février, respectant le système de différenciation par région typique de la stratégie espagnole. Avec la fin de l’état d’urgence, le couvre-feu s’envole également en Catalogne, ce qui n’est pas pour déplaire à la jeunesse, qui a fêté ce week-end cette levée de restrictions. Toutefois, certaines mesures restent d’actualité, comme le port du masque dans les espaces publics, ou bien dans les espaces qui reçoivent du public.

Les conditions pour passer la frontière

Pour vous rendre en Espagne, il faudra vous munir d’un test PCR ou TMA datant de moins de 72 heures. À noter que les tests antigéniques ne sont pas suffisants, et que cette mesure concerne les enfants de plus de 6 ans. Pas de panique si votre niveau en langue n’est pas au point, votre document peut très bien être rédigé en français. Quelques exceptions sont à prendre en compte : les voyageurs en correspondance aérienne, les professionnels du transport, tout comme les travailleurs transfrontaliers sont exemptés de cette entrée sous conditions. Pour les habitants qui se trouvent près de la frontière, ce n’est pas non plus nécessaire si votre déplacement ne dépasse pas les 30 kilomètres. Enfin, le pays n’impose pas de quarantaine lors de l’arrivée sur son territoire. 

De retour en France, il vous faudra également un test négatif, qui concerne cette fois les enfants de plus de 11 ans. Une attestation de déplacement international est aussi attendue, étant disponible sur le site du ministère de l’Intérieur. Dans les deux sens, il nous faut rappeler que la vaccination ne dispense pas encore de la présentation d’un test négatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.