Ariège : Une expérimentation pour limiter les collisions avec les animaux

Crédit : DR CD09

Le Conseil Départemental de l’Ariège (CD09) vient d’annoncer l’expérimentation d’un dispositif d’effarouchement nocturne de la grande faune sauvage. À terme, l’opération doit diminuer les accidentS liés aux animaux sur les routes du département.

Vous devriez les apercevoir très prochainement, les piquets réflecteurs vont être déployés sur plusieurs axes ariégeois. Le projet, mené en partenariat avec la Fédération départementale de chasse depuis quelques jours, est installé sur deux portions de 100 à 200 mètres des RD119 et RD15 sur la commune du Mas d’Azil. Pour illustrer l’utilité de cette expérimentation, le CD09 est revenu sur plusieurs accidents survenus en 2019 où trois collisions avaient eu lieu pendant la période du brame. Trois cerfs avaient été tués en traversant, d’importants dégâts matériels avait également été constatés.

Le principe de réflexion

Les piquets sont installés entre 20 et 10 m les uns des autres. Ils dévient ensuite la lumière des phares des véhicules vers les abords immédiats de la chaussée, perpendiculairement à l’axe de circulation. La luminosité est réfléchie à une hauteur comprise entre 80 cm et 1 m du sol (au niveau des yeux des animaux concernés). Le but étant d’effrayer et de dissuader l’animal de traverser. Par la même occasion, les conducteurs seront interpellés par les piquets réflecteurs et ils devraient logiquement ralentir.

Un projet qui a fait ses preuves

Des expérimentations ont été réalisées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les piquets semblent, sur ces deux territoires, avoir démontré leur efficacité. Le département de la Haute-Savoie recense à lui seul plus de 12 000 piquets réflecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *