Ariège : Les ventes immobilières explosent !

Crédit photo : Flirck

La Chambre des Notaires de la Cour d’appel de Toulouse a présenté cette semaine le bilan chiffré de l’immobilier de l’Ariège. Une étude menée entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021.

« Nous avions prévu une augmentation du volume des ventes, mais nous n’avions pas envisagé une telle hausse ! », explique Maître Magalie Patino, notaire déléguée en charge de l’immobilier. Sur l’ensemble des biens, les transactions immobilières en Ariège sont en augmentation de 16 %, une hausse de + 30 % pour les appartements anciens. Ces derniers attirent particulièrement les investisseurs. Les prix évoluent selon le secteur : Pays d’Olmes (1 620 € le m2), Haute-Ariège (1 540 € le m2) et la Basse Ariège (1 020 € le m2).

Mirepoix, une ville chère

Selon les chiffres de la Chambre des Notaires, Mirepoix est à la 1ère place des villes où les maisons sont les plus chères (154 000 €). Un montant obtenu alors que les transactions ont été moins nombreuses à La Tour du Crieu et Vergniolle.

Plus largement, le prix de vente médian pour l’Ariège se situe à 105 000 €. Les notaires relèvent des différences par rapport aux appartements anciens, c’est en Basse-Ariège cette fois que les prix sont les plus élevés avec 136 300 €, 110 000 € en Haute Ariège, 97 500 € dans le Volvestre, 85 000 € dans le Couserans et 70 500 € en Pays d’Olmes.

Le profil des acquéreurs

Les statistiques des Notaires montrent que plus d’un quart (26 %) des acquéreurs sont issus des professions intermédiaires. La moyenne d’âge la plus représentée est celle des plus de 60 ans. On découvre aussi que 56 % des acquéreurs sont issus de l’Ariège, contre 63 % sur la période précédente, ce qui signifie bien que des transactions plus nombreuses ont été conclues avec des acquéreurs issus des départements voisins. « Sans doute l’effet confirmé de la COVID, on vient chercher en Ariège du calme et de l’oxygène » explique Me Patino.

L’Ariège est moins chère que ses voisins

La Chambre des Notaires de la Cour d’appel de Toulouse a comparé les prix avec trois autres départements limitrophes de l’Ariège :

Sur les maisons anciennes :

  1. Haute-Garonne : 258 800 €
  2. Pyrénées-Orientales : 190 000 €
  3. Aude : 138 200 €
  4. Ariège : 105 000 €

Sur les appartements anciens (prix au m2) :

  1. Haute-Garonne : 2 730 €
  2. Aude : 2 010 €
  3. Pyrénées-Orientales : 1 980 €
  4. Ariège : 1 250 €

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *