Crédit photo : Capture d'Écran Google Maps

Ariège : La grève des facteurs de Dreuilhe-Lavelanet se poursuit

Crédit photo : Capture d’Écran Google Maps

Mardi 6 avril, marquait le treizième jour de grève pour les facteurs de Dreuilhe-Levalnet, en Ariège. Alors que des tentatives de négociations entre l’intersyndicale Sud PTT, la CGT 09 et la direction de la Poste sont restées vaines, la grève est reconduite pour une durée indéterminée. 

« Tant qu’on restera sur des positions de principes, c’est le service publique qui partira », affirme Stéphane Leloup représentant syndicale SUD PTT au micro de Pyrénées FM mardi 6 avril 2021. Malgré la présence d’une centaine de personnes aux abords de la plateforme de distribution de Dreuilhe-Lavelanet hier, la réunion entre  facteurs grévistes et la direction de la Poste de Dreuilhe-Lavelanet est restée sans issue. «On a reçu une fin de non- recevoir. Le patron est resté sur ses positions et les grévistes sur les leurs. »

Une restructuration jugée ridicule 

« Depuis le covid, le service public est attaqué de toute part.» Depuis le 25 mars, des postiers d’Ariège sont en grève pour contester la restructuration des services de La Poste du pays d’Olmes et Mirepoix. Tous les deux ans, les sites de la Poste sont réorganisés selon une évaluation d’affluence par la direction. Conséquence pour la commune de Dreuile-Lavelanet : redécoupage des tournées, réduction de guichetiers et donc surcharge de travail ainsi que diminution du service à la personne. Une décision jugée ridicule par Stéphane Leloup « On a certes une baisse des courriers, mais depuis la pandémie les livraisons de colis explosent. Et puis, en zone rurale, quoi qu’il arrive, courrier ou non, les postiers parcourent les mêmes kilomètres.»

Plus de transparence pour plus de solidarité 

Si 13 facteurs sur 29 sont en grève, le personnel gréviste reproche un manque de transparence de la de la direction sur les incidences de cette réorganisation. « On demande une nouvelle consultation du personnel avec une explication claire et honnête du scénario à venir. Plusieurs collègues ne sont pas impliqués car ils n’ont pas compris les conséquences de cette décision. » A celas’ajoute une dénonciation de la mise en place d’une équipe de secours par la Poste sur les sites touchés. « C’est une façon insidieuse de détourner le droit de grève. Sans ces équipes, le site de Dreuihl ne pourrait quasi plus travailler sans nous.» Stéphane Leloup précise toutefois qu’il n’y a pas d’animosité entre agents à cet égard. « Chacun détermine  ses convictions et fait comme il peut. » Si les syndicats ont décidé de reconduire la grève pour une durée  « indéterminée », la visibilité sur la poursuite de leurs actions reste incertaine en raison des nouvelles restrictions sanitaires nationales. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.