Andorre : nouvelles mesures

Dimanche, de nouvelles mesures ont été prises par l’Ambassade de France, en Andorre. La principauté est accessible. Cependant, le retour en France nécessite un test PCR.

Pour entrer en France, présenter un test PCR inférieur à 72 heures est obligatoire. Pour entrer en Andorre, pas besoin de test PCR, sauf pour rester plus de 3 jours. Donc si vous quittez la France pour l’Andorre, pour y passer la journée, un test vous sera demandé à votre retour. 

Des dérogations de test PCR existent. Les travailleurs transfrontaliers, les chauffeurs routiers, les habitants des Pyrénées-Orientales (dans la limite de 30 km autour de la frontière), les déplacements urgents en Occitanie (urgences médicales, visites programmées dans les hôpitaux de la région Occitanie, raisons scolaires et autres urgences familiales). Pour ces personnes, l’entrée en France peut se faire sans présentation de test négatif. 

L’Andorre, trop proche de la France 

Toutes les entrées et les sorties pour les pays hors de l’Union européenne est formellement interdite. L’Andorre ne fait pas partie des pays de l’Union européenne, mais une dérogation existe pour s’y rendre et pour en revenir. Cette dérogation est valable pour des pays, tels que la Norvège, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, Saint-Marin, le Saint-Siège et la Suisse. 

Des discussions sont en cours entre la principauté et la France. Le gouvernement andorran souhaite être inclus dans le territoire français. Les mesures sanitaires ne s’appliqueraient plus à la frontière. Le passage serait fluide et le chiffre d’affaires des Andorrans serait moins impacté.  

Eléonore Ester

2 commentaires pour “Andorre : nouvelles mesures

    1. Bonjour,

      Pour les personnes habitantes à moins de 30 kilomètres, pas de test PCR. Or, Ax-les-Thermes se trouve à 30 km. Je vous conseille d’appeler la douane pour plus de précisions.

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *