Andorre : la principauté demande la suppression du test pour les habitants de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales 

Mardi, le Premier ministre Xavier Espot a demander la suppression des tests pour revenir en France, après être allé en Andorre, à Jean Castex, au cours d’un entretien visioconférence, selon Diari d’Andorra. 

Pour relancer l’économie, le Premier ministre, Xavier Espot, tente de faire baisser les restrictions françaises pour les départements frontaliers. Jean Castex ne s’est pas encore exprimé sur le sujet.

De nombreux commerçants ont fermé boutique. Même si le président de la République a autorisé la présentation d’un test TMA, plus rapide mais facturé 40 euros en Andorre, les rues de la principauté sont désertes. Avec de telles mesures, Andorre-La-Vieille et le Pas de la Case connaissent une forte de baisse de fréquentation et de vente. Les Français de l’Ariège, des P-O, de Haute-Garonne ou de l’Aude franchissaient souvent la frontière.

« Le même jour, l’Andorre a décidé de continuer d’interdire l’accès aux pistes de ski aux touristes étrangers pour s’aligner sur la décision des principaux pays européens », écrit La Dépêche du Midi. 

Rappel : pour entrer en Andorre, aucun test n’est demandé. Seulement, pour revenir en France, les voyageurs doivent présenter le résultat d’un test inférieur à 72 heures. Aucun test de retour est nécessaire pour les habitants à moins de 30 km de l’Andorre.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *