Andorre : allégement des mesures pour lutter contre la COVID-19

Le gouvernement andorran a publié ce mercredi un nouveau décret concernant les mesures liées à l’épidémie de COVID-19. Les établissements de nuit vont pouvoir rouvrir, sous certaines conditions.

L’Andorre souffle. La principauté a annoncé ce mercredi un allègement des restrictions sanitaires dans le micro-état. La mesure était sans doute attendue, l’ouverture des établissements de nuit. Il ne sera cependant pas question de faire la fête comme il était possible avant l’épidémie. Les pistes de danse sont toujours fermées, mais les établissements peuvent servir des boissons et des repas froids. L’Andorre ajoute que « l’activité snack et restaurant n’est pas autorisée ». Ils devront suivre la réglementation en vigueur pour les bars traditionnels, notamment sur l’intensité lumineuse. Pas question non plus d’avoir la musique trop fort, le gouvernement demande « une musique d’ambiance ».

D’autres allègements annoncés

Le Conseil des ministres andorrans s’est tenue en présence du porte-parole Eric Jover, du ministre de la Santé Joan Martínez Benzaet et du ministre des Affaires Sociales, du Logement et de la Jeunesse Víctor Filloy. Les visites dans les hôpitaux restent limitées, la décision revient à la direction de chaque structure. Pour les établissements dits, socio-sanitaires, les sorties sont permises pour les résidents qui ont été malades il y a moins de six mois ou ceux qui ont des anticorps depuis moins de trois mois. En cas de visite, les familles des résidents doivent présenter un test anti-génique.

Pour le sport, le gouvernement andorran a donné son aval concernant la tenue d’événements sportifs en public, avec une jauge de spectateurs de 20 % en salle et de 40 % à l’extérieur. Une distance de 6 mètres obligatoire devra être respectée avec les athlètes, notamment pour l’E-Sports.

Bilan de l’épidémie en Andorre

Le ministre de la Santé a fait un point sur l’épidémie en Andorre. 11 130 cas de coronavirus ont été enregistrés depuis le début de la crise sanitaire, 112 personnes sont décédées dans la Principauté. Il y a actuellement 310 cas actifs : 5 personnes sont hospitalisées à l’hôpital Nostra Senyora de Meritxelle, 4 d’entre elles sont en réanimation.

Les ministres sont aussi revenus sur la circulation du virus dans les écoles. 14 classes sont sous surveillance active, trois de moins en quelques jours. 11 sont en surveillance partielle et 28 en surveillance passive.

Rappelons que l’accès à l’Andorre est différent selon les départements. Les détails à retrouver ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.